Adhérer c’est tisser de la solidarité.

Toutes les informations contenues dans ce site sont le fruit de l’expérience de patients experts et des connaissances accumulées par l’association depuis 25 ans.

Rechercher sur le site !

Qui est en ligne?

Nous avons 64 invités et aucun membre en ligne

Membre de l'ASL

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le diagnostic d’une HSP s’appuie sur les données d’un examen clinique minutieux et sur l’étude des antécédents familiaux.

 

Examen clinique

Lors de l’examen par le Neurologue des signes cliniques vont orienter le diagnostic vers une PSH :

  • Signe de Babinski : c’est une extension « lente et majestueuse » du gros orteil, après grattage du bord externe de la plante du pied. Ce signe traduit le syndrome pyramidal.

 

  • Réflexes ostéo-tendineux vifs aux membres inférieurs, et parfois aux membres supérieurs, diffusés et polycinétiques.



  • Démarche très raide en ciseaux
  • Raideur articulaire et musculaire à l’étirement

Le diagnostic se fait par exclusion. En effet beaucoup des symptômes de la Maladie de Strümpell-Lorrain, spasticité et faiblesse musculaires, sont communs à d’autres pathologies neurologiques : Sclérose en Plaque (SEP), Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA), Maladie de Little, maladie neurologique induite par un virus ou des toxines, etc…

En fonction du contexte, des examens complémentaires peuvent être nécessaires : Imagerie (scanner, IRM), Electromyogramme, « potentiels évoqués moteurs » (PEM)

L’expérience des personnes souffrant de HSP révèle que, malheureusement, l’errance diagnostique est fréquente. Le diagnostic doit être posé, ou confirmé par un neurologue connaissant bien la maladie et consultant dans un centre de référence ou de compétence.

ico pdfcentre de référence et compétence

 

Test génétique = Diagnostic Moleculaire de la Paraplégie Spastique Héréditaire

Une fois que le diagnostic clinique est établi, un test génétique est proposé au malade avec son accord.

Le test génétique consiste à rechercher chez le sujet une mutation parmi les gènes dont les mutations sont connues pour entraîner une HSP.

Ce test prend plusieurs mois, car l’interprétation des données est complexe. Le délai pour obtenir les résultats devrait être raccourci avec la mise au point d’un kit de diagnostic avec un panel d’une soixantaine de génes SPG. 

Ce test n’aboutit pas toujours à l’identification du gène familial, si le géne recherché n’appartient pas au panel des génes déja identifiés.

ico pdfListe gènes étudiés en diagnostic moléculaire avec le panel spécifique aux PSH

ico wwwCentre Génétique Moléculaire et Chromosomique - Pitié Slapêtrière

ico pdfLien vers Diagnostic génétique de Guillaume Banneau à l’AG 2016, PDF en PJ
ico pdfLien vers la lettre d’information AFAF-CSC-ASL : le test génétique

Pour un couple qui a un projet parental, l’identification du gène muté dans la famille est un pré requis indispensable pour envisager un diagnostic anténatal.

ico pdfProjet parental et HSP

Adhérer à l'ASL

"L'Union fait la Force"; Aussi, si vous êtes directement, ou indirectement, concerné par cette Maladie Rare, n'hésitez pas à nous rejoindre, télécharger le Bulletin d'Adhésion : Adhérer à l'Association.

Jean Bénard, Président

Nous contacter

Secrétaire Générale :

Laurence BENARD,
29, Rue de la Bergère
94240 L’HAY-LES-ROSES

Contact

Livret

Vivre avec une paraplegie spastique

Book Fondation

TÉLÉCHARGER (2.72MO)

PARTENAIRES

AFM ALLIANCEEURORDISfondation groupama1LE CISSMALADIE RARE INFOORPHANETSANTE INFO

© 2018 Association Strumpell-Lorrain
Site réalisé par CED-WEB
Back to Top

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. En savoir plus