Adhérer c’est tisser de la solidarité.

Toutes les informations contenues dans ce site sont le fruit de l’expérience de patients experts et des connaissances accumulées par l’association depuis 25 ans.

Rechercher sur le site !

Qui est en ligne?

Nous avons 89 invités et aucun membre en ligne

Membre de l'ASL

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Age d’apparition de la maladie

L’apparition des symptômes s’étend sur tous les âges de la vie. Néanmoins, on distingue classiquement deux formes :

  • La forme Juvénile où les symptômes apparaissent dès l’enfance.

  • La forme Adulte qui s’exprime après l’âge de 20 ans.

Les formes juvéniles sont, en général, un peu moins sévères que les formes tardives.

La nature des symptômes et leur intensité peuvent varier

  • D’un malade à un autre, y compris au sein d'une même famille*
  • Selon qu’il s’agit d’une forme pure ou complexe

Dans les formes HSP Pures, qui sont les plus fréquentes, les principaux symptômes sont :

  • La spasticité
    • Les muscles ne parviennent pas à se relâcher normalement, ils ont une tendance à être spontanément hyperactifs, notamment s’ils sont étirés rapidement.

    • La spasticité provoque des sensations de contractures et/ou de raideur qui peuvent être douloureuses.

    • Dans les HSP, la spasticité est généralement symétrique, elle concerne essentiellement les muscles des membres inférieurs (quadriceps, extenseurs du genou, de la cheville, adducteurs de hanche), et aussi les muscles du bassin.

  • Elle entraine :

    • Une démarche caractéristique : raide, en rotation interne ou sur la pointe des pieds, « en fauchant » : le pied « racle » le sol avec sa pointe et son bord externe.

    • Un risque de chute en cas d’aspérités du sol.
  • Une faiblesse musculaire des jambes qui retentit sur les activités motrices quotidiennes : marcher, courir, gravir les escaliers, se relever d'un siège, porter des charges lourdes...

  • D’autres symptômes peuvent être associés

    • Au niveau urinaire : mictions impérieuses (urgenturie : le malade ne peut se retenir d’uriner) qui traduisent une vessie spastique
    • Au niveau orthopédique : une scoliose, des pieds creux

 

Dans les formes HSP Complexes qui sont plus rares, d'autres signes s’ajoutent aux symptômes des formes pures cités précédemment, ils s’expriment de façon très variable :

  • Problèmes d'équilibre, de coordination et de parole (ataxie), Problèmes d'élocution ou de déglutition, Neuropathie périphérique, Signes extrapyramidaux, Epilepsie, Problèmes oculaires , Troubles auditifs , Troubles cutanés , Problèmes cognitifs , Anomalie révélée par une IRM cérébrale.

Adhérer à l'ASL

"L'Union fait la Force"; Aussi, si vous êtes directement, ou indirectement, concerné par cette Maladie Rare, n'hésitez pas à nous rejoindre, télécharger le Bulletin d'Adhésion : Adhérer à l'Association.

Jean Bénard, Président

Nous contacter

Secrétaire Générale :

Laurence BENARD,
29, Rue de la Bergère
94240 L’HAY-LES-ROSES

Contact

Livret

Vivre avec une paraplegie spastique

Book Fondation

TÉLÉCHARGER (2.72MO)

PARTENAIRES

AFM ALLIANCEEURORDISfondation groupama1LE CISSMALADIE RARE INFOORPHANETSANTE INFO

© 2018 Association Strumpell-Lorrain
Site réalisé par CED-WEB
Back to Top

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. En savoir plus